Flore Vasseur

  • Larry Lessig : le rébellion du professeur de Harvard

    J’ai eu l’immense chance de croiser Larry Lessig dans un train, de le reconnaître, de l’interviewer une heure autour d’un sandwich SNCF et d’apprendre par là son projet de mobilisation citoyenne contre l’influence de l’argent à Washington. Deux mois plus tard, j’ai voulu assister aux tout premiers pas de ce mouvement, la New Hampshire Rebellion. J’ai pris mon sac, mes crampons, ma Gore Tex. Puis la route. Le Monde a publié l’interview en janvier (ci dessous sur mon blog). La revue XXI vient de publier mon récit, en librairie tout cet été avec des illustrations magnifiques de Christophe Merlin. C’est la première fois, je crois, que j’ose à ce point écouter mon intuition. Cela n’a tenu à rien que, dans une gare d’Avignon saisie par le froid, j’ose l’aborder, lui demander si c’était vraiment lui. Cela n’a tenu à rien qu’il ait été disponible à ce moment là. Pendant des semaines, vous cherchez et cherchez sans cesse la bonne histoire, le bon angle, le truc qui change tout. Et puis tout à coup, quelque chose vous tombe dessus. Et c’est énorme. A vivre en tout cas. Et quelque chose me dit que dans quelques mois, vous verrez cette initiative incroyable, qui n’est rien d’autre qu’une tentative de hack de Washington, en images. Merci à Patrick de Saint Exupéry pour sa confiance et son élégance. Et d’avoir su créer, avec XXI, un espace pour que les journalistes puissent travailler comme ils aiment : avec passion.

Larry Lessig : la rébellion du professeur de Harvard

Revue XXI

Juin 2014

J’ai eu l’immense chance de croiser Larry Lessig dans un train, de le reconnaître, de l’interviewer une heure autour d’un sandwich SNCF et d’apprendre par là son projet de mobilisation citoyenne contre l’influence de l’argent à Washington. Deux mois plus tard, j’ai voulu assister aux tout premiers pas de ce mouvement, la New Hampshire Rebellion. J’ai pris mon sac, mes crampons, ma Gore Tex. Puis la route.

Le Monde a publié l’interview en janvier (ci dessous sur mon blog). La revue XXI vient de publier mon récit, en librairie tout cet été avec des illustrations magnifiques de Christophe Merlin.

C’est la première fois, je crois, que j’ose à ce point écouter mon intuition. Cela n’a tenu à rien que, dans une gare d’Avignon saisie par le froid, j’ose l’aborder, lui demander si c’était vraiment lui. Cela n’a tenu à rien qu’il ait été disponible à ce moment là. Pendant des semaines, vous cherchez et cherchez sans cesse la bonne histoire, le bon angle, le truc qui change tout. Et puis tout à coup, quelque chose vous tombe dessus. Et c’est énorme. A vivre en tout cas. Et quelque chose me dit que dans quelques mois, vous verrez cette initiative incroyable, qui n’est rien d’autre qu’une tentative de hack de Washington, en images.

Merci à Patrick de Saint Exupéry pour sa confiance et son élégance. Et d’avoir su créer, avec XXI, un espace pour que les journalistes puissent travailler comme ils aiment : avec passion.

(6) Commentaire(s)

Ajouter un commentaire

↑ Haut de page